Allergies de contact : attention au Nickel !

Allergies de contact : attention au Nickel !

L’allergie au nickel est la plus fréquente des allergies de contact. Elle touche 10 % des femmes et atteint chaque année de plus en plus de personnes.

Comment se protéger contre les allergies de contact?

Les substances et les objets responsables des allergies de contact Le nickel est largement répandu dans les objets de la vie courante : boucles d’oreilles, fermetures éclairs, boutons de pantalons ou de jupes en jean, montures de lunettes, boitiers ou bracelets de montres… On peut même développer une réaction allergique locale à cause d’un bracelet de montre simplement traité dans un bain de tannage au nickel !

On ne saurait dresser une liste exhaustive des autres substances responsables d’allergie de contact, mais voici les plus fréquentes :

  • la lanoline des produits cosmétiques,
  • les protéines du latex (des gants, élastiques…),
  • les corticoïdes,
  • les allergènes du caoutchouc (présents dans les chaussures),
  • les textiles irritants,
  • le colophane (qui rentre dans la composition des sparadraps),
  • les colorants foncés utilisés dans les vêtements,
  • les produits de tannage,
  • les parfums…

Quelle réaction locale provoque l’allergie de contact ?

Une lésion apparaît peu à peu aux endroits où la peau a été en contact avec l’allergène : les oreilles à cause des boucles d’oreilles, l’ombilic avec le bouton de jean, le poignet qui porte la montre…

La peau se couvre localement d’une petite plaque rouge qui démange (prurit) et suinte. Puis de petites cloques rouges apparaissent : c’est l’eczéma de contact.

Si l’on se gratte, ces cloques finissent par éclater et former des croutes, ce qui peut être à l’origine d’une infection.

Attention : si l’on n’évite pas l’allergène, l’eczéma peut prendre des caractéristiques chroniques. Les lésions deviennent alors squameuses et la peau tend à s’épaissir localement.

Que faire en cas d’allergie de contact ?

Il n’existe pas de solution miracle. Dans un premier temps, supprimez le produit ou le composant responsable de l’eczéma de contact : Vaporisez de l’eau peu minéralisée pour calmer la douleur. Evitez les crèmes et savons désinfectants qui favorisent les réactions allergiques. Préférez les crèmes calmantes sans désinfectants. Si la lésion est importante, votre dermatologue pourra vous prescrire un corticoïde local ainsi qu’un antihistaminique pour enrayer l’eczéma.

Par la suite, évitez autant que possible tout contact avec les objets contenant du nickel. Car ces nouveaux contacts pourront non seulement « réveiller » l’eczéma, mais aussi l’aggraver, voire le faire évoluer en eczéma généralisé. Chez les femmes très sensibilisées au nickel, le médecin peut proposer un traitement au long cours à base d’antihistaminiques (6 à 8 mois), afin de diminuer leur sensibilité.

  • Attention : La peau des enfants est plus fragile, donc plus sensible que celle des adultes, à de nombreuses substances allergènes. En cas de doute, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre dermatologue.

Et les accessoires en Nickel ?

  • Evitez les bijoux fantaisie. Si vous ne pouvez renoncer à certaines paires de boucles d’oreilles, appliquez un vernis spécial pour éviter le contact direct (disponible en pharmacie).
  • Attention : l’or blanc et à l’argent contiennent également du nickel ! Préférez les bijoux en or jaune ou en platine. Choisissez des soutiens-gorge avec des fermoirs en plastique.
  • Chaque fois que cela vous est possible, préférez les objets en plastique (ou recouverts de plastique) plutôt que ceux en métal : attention tout particulièrement aux boucles de bracelets de montre ou de sandales, aux lunettes de vue et de soleil (en plastique ou en écaille, plutôt qu’en métal), aux fermoirs de soutien-gorge.
  • Enfin, vous pouvez coudre un morceau de tissu pour recouvrir le bouton métallique de vos jeans.