Les acariens gagnent du terrain !

acariens
acariens

Ces affreuses petites bêtes sont responsables de la grande majorité des asthmes de l’enfant et de l’adulte jeune, mais aussi de rhinites, de conjonctivites, d’angines et de toux… Déclarons leur la guerre !

On ne les voit pas et pourtant ils sont là ! Essentiellement présents dans la poussière de maison et dans les lieux de stockage alimentaire, les acariens se reproduisent deux fois dans l’année : au printemps et en automne.
Ils élisent volontiers domicile dans la literie : on  peut retrouver 2 millions d’acariens dans un matelas ! Autres signes distinctifs : ils adorent l’humidité, craignent le froid et le soleil et ne survivent pas à l’altitude.

Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas des insectes ; ils s’apparentent plutôt à la famille des araignées, et se nourrissent de squames humaines ou végétales, de cheveux, de poils, de plumes, de débris d’ongles, de débris alimentaires et de moisissures.

Forts de ces connaissances sur leur reproduction et leurs habitudes, nous pouvons appliquer quelques conseils pour leur mener la vie dure :

  • Réduire le chauffage et l’humidité à l’intérieure de la maison ; la température de la chambre à coucher ne doit pas dépasser 19° ;
  • Choisir des oreillers, des couettes, des couvertures et des peluches lavables régulièrement à 60° ;
  • Penser aux housses anti-acariens qui doivent  envelopper complètement le matelas et préférer celles enduites d’une couche de polyuréthane 100% micro poreux
  • Aérer et aspirer régulièrement les chambres et la literie ;

Si l’on est allergique, les traitements classiques, notamment les antihistaminiques, sont souvent efficaces contre les manifestations allergiques. Mais si les symptômes persistent, la désensibilisation représente le véritable traitement.